Philippe Charlot
Paris
+ 33 6 60 65 93 87
contact (at) philippecharlot.com
  • Facebook
  • Linkedin
  • Deezer
  • Instagram

Philippe Charlot

Philippe Charlot a tenu son premier appareil photo à l’âge de 7 ans, A 12 ans, il effectuait les tirages de ses paysages noir et blanc dans le garage de ses parents. A 17 ans, il remporte le concours du musée Nicephore Niepce à Chalon-sur-Saône.
Il étudie l’histoire à l’université de Dijon, puis intègre L’institut Français de Presse à Assas. Après son service militaire aux relations presse des Armées, il devient journaliste pour Radio France, le Parisien et entre dans le groupe média Mondadori. Il continue un parcours de photographe amateur et vend ses premiers sujets, texte et photos, à des magazines de loisir.
Il reste 11 ans chez Mondadori, passant rapidement de rédacteur, à rédacteur en chef adjoint, responsable des contenus web et enfin consultant interne pour les nouveaux projets du groupe.
Entre-temps, la passion pour la photo a changé de nature. Philippe collabore avec Joann Sfar sur plusieurs de ses projets. La collaboration avec le dessinateur-réalisateur est une révélation (réalisation de work-art pour les éditions Dargaud, photographe du roman graphique Tokyo, Dargaud 2012).

En 2010, Philippe quitte Mondadori et crée sa société. Il travaille rapidement pour la publicité, la mode, l’hôtellerie, la presse de voyage. En 2012, il décide de partir un an à Montréal où il s’enrichit d’une autre culture, un nouveau regard sur la photographie et les relations professionnelles. De retour en France, il ouvre son propre studio à Oberkampf. Il se recentre sur le portrait, l’objet mis en scène et surtout l’architecture d’intérieur. Il est apprécié à la fois pour sa technicité et son approche intuitive. Tout en poursuivant la photographie commerciale, en 2017, il décide de se consacrer davantage à son expression artistique personnelle. Il traque d’abord l’emprunte de l’homme dans les paysages (exposition Archi Planète, Galerie 39, Bruxelles, mars 2017). La question de la mémoire y est déjà centrale. Septembre 2017, Intérior’s Memories nait de ce questionnement, mais en le déplaçant dans des intérieurs, lieux d’intimités. Ce travail a déjà été exposé à 5 reprises au gré de l’enrichissement de la série et de ses évolutions.